Quel est le prix moyen d’un ebook Kindle sur amazon.fr ?

À quel prix  vendre son livre numérique ? Cette question taraude sans doute tous les auteurs publiant avec le KDP d’amazon, avec deux inquiétudes : celle de choisir un prix trop élevé qui dissuaderait les lecteurs potentiels, et à l’inverse celle de fixer un prix trop bas qui ne génèrerait presque aucun revenu. Et le meilleur moyen de répondre à cette question est peut être de déterminer quel est le prix de vente moyen d’un livre numérique Kindle sur amazon.

J’ai donc cherché cette information, mais comme toujours, Amazon ne la communique pas  directement. Toutefois, le prix des ebooks étant public, certains se sont donc déjà amusés à faire des estimations (comme le blog de booklr) pour amazon.com.  Je me suis donc livré au même exercice mais pour amazon.fr, en me basant sur le classement des 100 meilleures ventes pour différentes catégories. Pourquoi se limiter au classement des 100 meilleures ventes ? D’abord parce que j’ai fait le calcul manuellement et que ça aurait donc été un peu fastidieux de prendre en compte tous les ebooks d’Amazon, ensuite et surtout parce que le prix intéressant est celui des livres qui se vendent, à savoir ceux qui combinent qualité du contenu, efficacité marketing, et tarif approprié.

Je me suis également intéressé à 3 catégories : le classement global des 100 meilleures ventes, puis celui de la catégorie « Policier et suspense », et enfin celui de la catégorie « Informatique internet ». Ceci afin d’avoir un prix moyen global, puis d’évaluer si ce prix  varie en fonction du type de littérature (fiction ou technique).

Le classement des meilleures ventes utilisé est celui du 30 décembre 2012 sur amazon.fr, le tableau ci-dessous donne les prix moyens par catégorie, ainsi que l’écart entre le prix moyen des 50 ebooks les moins chers, et celui des 50 ebooks les plus chers, afin d’estimer la marge de manoeuvre que l’auteur a dans le choix du prix.

Top 100 global Top 100 « Policier et suspense » Top 100 « Informatique et internet »
Prix moyen d’un ebook kindle 5.78€ 5.95€ 10.51€
Prix moyen des 50 moins chers 1.94€ 5.67€ 4.21€
Prix moyen des 50 plus chers 9.61€ 6.23€ 16.82€
Écart entre les 50 moins chers et les 50 plus chers 7.67€ 0.56€ 12.60€

Pour les curieux, les données brutes sont disponibles ici.

Ces chiffres sont très intéressants, car ils font ressortir différents points:

  • le prix moyen sur amazon.fr est similaire à celui calculé par booklr pour amazon.com : 5.78€ conte 6.48$. Il semble donc inutile d’ajuster le prix d’un livre en fonction du pays cible. De plus, le marché américain étant plus mature que celui français, on peut supposer que le prix moyen sur amazon.fr ne devrait plus baisser .
  • près de 50% des ebooks du top 100 global sont vendus moins de 3€, et 75% sont vendus moins de 10€. Si votre bébé est vendu plus de 10€ et que vos ventes ne décollent pas, vous devriez donc sérieusement remettre son prix en question.
  • Tous les livres du top 100 global sont vendus moins de 19€. Là encore, si votre prix est au dessus, remettez le en question.
  • Le prix moyen peut varier du simple au double en fonction de la catégorie. Le prix moyen d’un roman policier est de 5.95€, celui d’un livre informatique de 10.51€.
  • La marge de manoeuvre dans la fixation du prix dépend de la catégorie du livre. Dans le cas des romans policiers par exemple, l’écart entre le prix moyen des 50  moins chers et celui des 50 plus chers n’est que de 0.56€. En bref, votre roman policier se vendra 6€, inutile de réfléchir davantage… Pour un livre d’informatique au contraire, la marge de manoeuvre est plus grande puisque l’écart est de 12.60€. Vous devrez réfléchir à ce que votre livre apporte à son lecteur, au prix des ouvrages similaires, etc… avant de fixer votre prix.

En conclusion, connaître le prix moyen des ebooks Kindle d’une catégorie donnée, ainsi que l’écart entre le prix moyen des ebooks les moins chers et celui des plus chers dans cette catégorie peut énormément faciliter le choix d’un prix initial pour votre ebook. Mais gardez à l’esprit que ce prix n’est pas gravé dans le marbre, et que c’est en expérimentant que vous trouverez le meilleur prix, à savoir celui qui génère le plus de revenus.

13 réflexions au sujet de « Quel est le prix moyen d’un ebook Kindle sur amazon.fr ? »

  1. Mickaël

    C’est une étude parlante. cependant, je crois qu’un nouvel auteur auto-publié sur Amazon, devrait considérer son action dans le but ultime d’avoir des lecteurs, non dans un but mercantile. quelle est la valeur de l’écrit ? N’avons nous pas, comme pour les objets, surestimés nos ebooks pour lesquels on donne une valeur sentimentale? Dans le KDP, j’ai coché la case « prix recommandé ». 0,89€ pour un internaute lui évite de prendre un risque avec un auteur non noté ou non coté. C’est à peine le prix d’un café, avec la caféïne en plus 🙂

    Répondre
    1. Nicolas Kapler

      Les deux objectifs ne sont pas indissociables. L’espoir que caresse chaque auteur amateur, secrètement, c’est d’avoir un succès suffisant pour se consacrer à temps plein à sa passion. En fait, c’est une aspiration à la reconnaissance et à liberté. La reconnaissance, parce que ce que l’on écrit, c’est un bout de ce que l’on est ; et la liberté, parce que l’auteur fantasmé écrit quand il veut, ou il veut, sur ce qu’il veut.
      Si on ne vise que la reconnaissance, alors inutile de fixer un prix, autant distribuer ses oeuvres gratuitement. C’est ainsi que l’on construit la plus grosse audience. Mais il faut avoir quelque chose à publier, et je ne suis certainement pas le seul à trouver que mes journées n’ont pas assez d’heures pour concilier un travail à temps complet, une vie de famille, les petites obligations du quotidien (ménage, etc…) et du temps pour l’écriture. Si les quelques textes publiés me permettaient de réduire mon temps de travail sans impacter mes revenus, et de consacrer plus de temps à écrire, je serais un peu plus heureux. Et aujourd’hui, Amazon me donne l’impression que ce n’est plus un objectif irréaliste, alors qu’il y a peu encore il me semblait plus rationnel de jouer au lotto que de publier pour faire de l’argent 🙂 D’où l’importance que j’accorde aux aspects marketing de la vente sur Amazon.

      Répondre
  2. Eric18

    Juste un commentaire par rapport à cette étude, puisque vous la reprenez également dans le livre « Boostez vos ventes sur Kindle », en promotion gratuite aujourd’hui. Il est vrai que les prix moyen des livres sont ceux que vous évoquez. Mais il me semble que vous oubliez de tenir compte d’une chose : le Top 100 est composé d’auteurs traditionnels et d’auteurs auto-édités. La moyenne du prix de vente d’un auto-édité est très différente de celle d’un auteur traditionnel, pour des raisons multiples que vous et moi connaissons bien et que je n’ai pas le temps de détailler.

    Il serait intéressant d’établir deux moyennes : une pour les auto-édités et une pour les auteurs traditionnels. Parce qu’un nouvel auteur qui suivrait vos conseils et vendrait son policier à 5.95 – en se disant que c’est la moyenne des prix de la catégorie – aurait très peu de chances de rencontrer du succès.

    Voilà. Je continue de lire votre livre (qui est très bien par ailleurs) mais je me devais de vous signaler ce détail.

    Répondre
    1. Nicolas Kapler

      C’est une excellente remarque Eric. Au moment d’établir ces statistiques, j’ai voulu calculer des moyennes séparées pour les titres autopubliés et pour les autres. Ça n’a finalement pas été le cas pour deux raisons :
      – du point de vue du lecteur, il n’y a pas de différence entre un auteur autopublié avec le KDP et un auteur publié par une maison d’édition traditionnelle. La célébrité de l’auteur peut influencer l’acheteur et justifier un prix plus élevé, mais c’est vrai peu importe que l’auteur soit autoédité ou pas (ex. 50 shades of grey). Sachant qu’il y a au moins quelques auteurs indépendants dans le top 100 (ex. Jacques Vandroux), on peut en déduire que ces moyennes peuvent être un bon point de départ pour choisir son prix initial, ou au moins pour déterminer quel est le prix maximum que l’on peut raisonnablement espérer.
      – le fait qu’Amazon présente de la même façon les titres publiés traditionnellement et ceux autopubliés rend difficile leur différenciation. Je n’ai pas trouvé de méthode fiable pour déterminer si un livre a été publié avec le KDP ou pas. Ma solution consistait à vérifier s’il existait une version papier du livre, puis à vérifier la notoriété de la maison d’édition. C’est une approche approximative et fastidieuse. J’ai lâchement capitulé. Si vous avez un méthode plus simple et efficace, je suis preneur !

      Répondre
  3. Ping : En tant qu'auteur auto-édité, à quel prix vendre ses ebooks?

  4. Katia Lbno

    Bonjour,

    J’ai édité une trentaine de livres érotiques un peu spéciaux sur Amazon KDP et je pense , avec l’expérience, que le prix moyen d’un ebook dépend surtout du genre. Par exemple, je vends très bien mes livres érotiques ( format court, voire très court ) 4,99 euros alors que des collègues, éditant dans des catégories  » tout public » sont obligés de proposer leurs ebooks à des tarifs minimaux ( parfois 99 centimes ) pour espérer en vendre quelques-uns.

    Cordialement,

    Katia

    Répondre
    1. Nicolas Kapler Auteur de l’article

      Félicitations pour votre réussite Katia, ça fait plaisir à entendre !
      Compte tenu de la surabondance de titres érotiques, les prix ont tendance à être titrés vers le bas pour cette catégorie. Par curiosité, quelle est votre page d’auteur sur Amazon ? Avez vous déjà expérimenté avec des prix différents pour voir leur impact sur le nombre de ventes ?

      Nicolas

      Répondre
      1. Katia Lbno

        Bonjour,

        Merci beaucoup Nicolas. Je n’ai pas de page d’auteur mais je suis surtout connue sur mon blog pour mes prises de position non-conformistes sur les critères définissant la littérature érotique et cela contribue bien entendu à la promotion de mes livres.

        Je n’ai pas testé méthodiquement l’impact des variations de prix de mes livres sur les ventes et mon témoignage ici n’a qu’une valeur empirique. J’ai effectivement fait varier mes prix ( sur un an environ ) de 2.99 à 4.99 et cela n’a eu aucune conséquence négative signifiantes sur les ventes.

        Vous avez raison, il y a pléthore de livres érotiques sur Amazon mais le caractère biographique des ebooks que j’édite favorise leur distinction de la masse, du moins c’est ainsi que j’analyse leur succès. Ce dernier, vous pouvez me croire, ne doit assurément rien à leur qualité littéraire ; je publie « brut », presque sans correction,…. vo-lon-tai-re-ment ( pour l’authenticité) lol !

        Très bonne journée à vous et à tous les visiteurs de ce blog !

        Katia

        Répondre
  5. auto-édition

    Oui, aujourd’hui, l’auto-édition, grâce à la révolution numérique, peut réussir : les écrivains peuvent se libérer d’un système qui les a maintenus sous dépendance

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *