Archives mensuelles : février 2013

Est-il possible de mettre un livre en précommande sur Amazon avec le KDP ?

Vous avez peut être déjà remarqué sur Amazon des livres en précommandes. C’est par exemple un mécanisme qui a été utilisé pour la biographie de Steve Jobs, par Walter Isaacson, et qui a sans doute fortement contribué à propulser ce livre à la première place du classement des meilleures ventes d’Amazon dès les premières heures de sa disponibilité. En tant qu’auteur indépendant, la précommande serait une option très intéressante. Elle permettrait d’entamer les efforts de marketing avant que le livre ne soit terminé, ce qui maximiserait l’impact et la visibilité de ce dernier dès le premier jour de sa publication. Elle permettrait même de tester un marché : en mettant en précommande un livre avant que la première page ait été écrite, il serait possible de mesurer l’intérêt que lui porteraient ses lecteurs potentiels, et peut être de changer très tôt son fusil d’épaule si cet intérêt n’était pas à la hauteur des attentes.

Malheureusement, non, il n’est pas possible de mettre un livre en précommande avec le KDP. D’aprés plusieurs forums de discussion (comme ici sur le forum KDP anglophone, ou ici sur KindleBoard), la fonctionnalité de précommande est réservée aux grandes maisons d’éditions. Et on peut difficilement blâmer Amazon. Il y a déjà tant de mauvais livres qui sont publiés avec le KDP, qu’autoriser les précommandes serait prendre le risque de frustrer énormément de clients avec des livres qui ne verraient jamais le jour. Certains auteurs utilisent des alternatives, en publiant un livre vide mis à jour une fois terminé, et automatiquement distribué à ceux qui l’ont acheté. Dans cette approche, la description du livre doit clairement stipuler que l’acheteur va payer pour un livre qu’il aura plus tard. Dans le cas contraire, c’est le meilleur moyen de récupérer une pléthore de commentaires négatifs et de demandes de remboursement. Et je doute qu’Amazon tolère longtemps cette méthode. Dommage, c’est un mécanisme qui nous aurait été bien utile.

Pas de DRM + promotion gratuite avec KDP Select = piratage ?

Il y a quelques semaines, dans un élan de narcissisme,  je m’amusais à googler mon propre nom d’auteur et le titre de mes publications, juste pour voir. Comme attendu, la plupart des résultats de recherche pointaient vers ce blog, des pages Amazon, ou d’autres sites relayant les information publiées sur Amazon. Mais au milieu de ces derniers se cachait un site différent :  pdf4fr.com. Un site de téléchargement pirate qui, modulo une inscription comme « premium user », offrait le téléchargement de deux de mes nouvelles.

Ça ne m’a pas particulièrement dérangé, au contraire. Je ne suis pas un auteur de best seller, et il me semble qu’une visibilité accrue se traduit ultimement par un accroissement des ventes. Et puis, c’était la première fois que je me faisais pirater, et il y avait quelque chose de flatteur à imaginer un pirate jugeant mes nouvelles suffisamment intéressantes pour les partager. Jusqu’à ce que plusieurs détails attirent mon attention :

  1. mes nouvelles listées sur ce site (par exemple, « À l’abri des vieilles pierres« ) ne sont pas celles qui se vendent le mieux ni les plus populaires, mais celles que j’ai inscrites dans le programme KDP Select, et pour lesquelles j’ai utilisé les périodes promotionnelles de gratuité.
  2. je n’ai pas activé les DRM (protection contre la copie) pour ces nouvelles.
  3. pendant chaque période de gratuité, j’ai remarqué de nombreux téléchargements venant de sites Amazon ou je ne vends jamais (amazon.com, amazon.it, amazon.jp)

Et là, une révélation : il n’y a vraisemblablement jamais eu de pirate sélectionnant attentivement mes nouvelles pour les partager, simplement un bot (un logiciel robot) qui parcourt Amazon à la recherche de livres en promotion, les télécharge, et – s’il n’y a pas de DRM – les publie sur un site en échange d’un abonnement mensuel. Cette hypothèse expliquerait pourquoi seules mes nouvelles inscrites sur KDP Select et ayant été temporairement offertes gratuitement se sont retrouvées sur ce site. Elle expliquerait aussi les téléchargements soudains sur des versions anglophones d’Amazon, puisque le site pirate est en anglais.

Je n’ai pas pu confirmer cette hypothèse, car pour télécharger mes nouvelles et vérifier leur contenu, il me faudrait un abonnement premium auprès de ce site, abonnement auquel je n’ai pas vraiment l’intention de souscrire (allez savoir pourquoi !). Je n’ai jusqu’à présent pas non plus trouvé d’autre article mentionnant ce problème. Et vous, avez vous déjà été victime de piratage  ? Est ce que c’était après la diffusion gratuite de vos livre avec KDP Select, et utilisez vous les DRM ?